Wednesday, January 21, 2009

INTERNET NOUS RAPPROCHE

Tant que je connaissais ma famille, mon voisin me faisait peur.
J'ai recontré mon voisin et le village m'effrayait.
J'ai découvert mon village et la ville m'inquiétait.
Je suis allé à la ville et mon pays m'angoissait.
J'ai connu mon pays et le monde me terrorisait.
J'ai rencontré le monde et me suis rendu compte que je ne connaissais plus mon voisin.
J'ai peur.

4 comments:

Anonymous said...

attention!!!c est une theorie du f n j ai entendu a balard le pen qui en parlait

philippethomas said...

Bois !

Anonymous said...

J'ai ouvert les yeux sur un monde qui ne me faisait que du bien. Puis j'ai vu l'ordure en pensant que c'était normal. Très vite, tout le monde m'a fait peur à commencer par nombre de ceux qui étaient tout proche. Mais je pensais que c'était normal. Ca a mal fini et je ne m'en remet pas. Heureusement, internet m'a aidé un peu à nager à la surface même si mes pieds sont toujours dans la fange. Internet, ce monde tout lisse, tout blanc, propre comme l'intérieur de mon Indesit après un lavage à 90° et les petites enzymes gloutons musclés etc.

philippethomas said...

Termine la bouteille !